célèbre


célèbre

célèbre [ selɛbr ] adj.
• 1532; lat. celeber
1Vx Solennel, éclatant. « Le célèbre mépris qu'elle fait de l'amour » (Molière).
2(1636) Mod. Très connu. fameux, glorieux, historique, illustre, immortel, légendaire, notoire, renommé, réputé. Personnage célèbre. Porter un nom célèbre. La réponse de Mirabeau « est plus que célèbre : elle est immortelle » (Barthou). Se rendre célèbre : se faire connaître. Être célèbre par ses actions, pour son courage. Adage, mot célèbre. proverbial. Être tristement célèbre.
⊗ CONTR. Ignoré, inconnu, obscur.

célèbre adjectif (latin celeber, -bris, renommé) Dont le renom s'étend au loin, qui est connu ; illustre, notoire : Écrivain célèbre. Lieu célèbre.célèbre (synonymes) adjectif (latin celeber, -bris, renommé) Dont le renom s'étend au loin, qui est connu ; illustre...
Synonymes :
- légendaire
- renommé
- réputé
Contraires :
- ignoré
- oublié

célèbre
adj. Qui est connu de tous, qui a une grande renommée. Un auteur célèbre. Un personnage tristement célèbre. Syn. illustre, renommé.

⇒CÉLÈBRE, adj.
A.— Vx. Qui présente une certaine solennité, un certain éclat :
1. ... le bûcher, dont les élégiaques latins nous ont décrit la célèbre magnificence, ne s'élevait qu'à grands frais.
A. FRANCE, La Vie littér., t. 2, 1890, p. 88.
B.— [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Dont le nom est très connu, dont la réputation est bien établie. Un musicien célèbre. Notre mont Saint-Bernard est plutôt célèbre qu'il n'est bien connu (TOEPFFER, Nouvelles genevoises, 1839, p. 443). Le célèbre Moulin de la Galette (PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 284) :
2. En publiant la première édition de notre travail, nous citâmes en épigraphe la phrase célèbre de Mme de Staël, relative à Faust : « il fait réfléchir sur tout et sur quelque chose de plus que tout ».
NERVAL, Faust, introd., 1840, p. 9.
3. On annonçait, d'heure en heure, le passage à Lisbonne ou le débarquement à Liverpool de tel homme politique connu, de tel général célèbre, de tel académicien consacré.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 83.
SYNT. Femme, homme, personnage célèbre; acteur, artiste, auteur, écrivain, musicien, poète, voyageur célèbre; mot, œuvre, page, tableau célèbre; un nom célèbre; un célèbre avocat, historien, médecin, romancier; lieux, monuments, sites célèbres; les causes, les crimes célèbres; être justement, tristement célèbre; devenir, se rendre célèbre.
Être célèbre par/pour qqc. Être célèbre par sa beauté, par ses écrits. Le pic d'Anis, en pays basque, célèbre par ses grottes sans fond (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 184). Farge, le gros acteur célèbre pour ses imitations et son goût du calembour (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 12).
Rem. Selon DUPRÉ 1972 ,,Il semble que la distribution de ces deux constructions se fasse selon que le nom qualifié est un nom de chose ou de personne. On dira de préférence : une ville célèbre par ses musées. Un homme célèbre pour ses exploits``. Cette obs. n'est pas confirmée par la docum., où l'on rencontre des phrases telles que : La ville de Shamakha est célèbre pour le choix délicat de ses plaisirs (GOBINEAU, Nouvelles asiatiques, La Danseuse de Shamakha, 1876, p. 19). D'Olonne était un mari célèbre par son infortune (MAURIAC, La Vie de Jean Racine, 1928, p. 86). L'abbaye de Saint-Antoine, jadis célèbre pour les guérisons du zona (BILLY, Introïbo, 1939, p. 211).
Emploi subst. :
4. La Conscience voit dans nous
Comme le chat dans les ténèbres.
Tous, les obscurs et les célèbres,
L'impie et le moine à genoux,
Nous cachons en vain nos dessous
À ses regards froids et funèbres!
M. ROLLINAT, Les Névroses, 1883, p. 12.
Prononc. et Orth. :[]. Demi-longueur ds PASSY 1914 pour la voyelle de dernière syll. BUBEN 1935, p. 56, observe : ,,L'accent grave peut vraiment être considéré comme un signe de longueur dans les mots savants d'origine latine ou grecque qui, même dans la prononciation française, conservent la quantité étymologique, comme par exemple carène, cène, hyène, hygiène, obscène, scène, (...). Par analogie avec ces mots on prononce long un è qui était bref en latin ou en grec : célèbre (), indigène (), (...) et au contraire on abrège un e étymologiquement long : cautèle (), bibliothèque (), (...)``. Quoi qu'on puisse penser de ce développement, il ne s'agit pas d'une explication! Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1532 « dont le nom est partout vanté » (RABELAIS, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, ch. VI, p. 32); 2. 1546 « avec pompe, somptueux » (RABELAIS, III, 48 ds HUG.), seulement au XVIe s., HUG. spéc. « solennel » en parlant d'une fête (RICH.). Empr. du lat. class. celeber, -bris attesté aux sens de « fréquenté par une foule nombreuse », « une grande foule (en parlant d'une fête) », « connu, vanté ». Fréq. abs. littér. :3 459. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 7 076, b) 4 040; XXe s. : a) 3 979, b) 4 118.

célèbre [selɛbʀ] adj.
ÉTYM. 1532, Rabelais; du lat. celeber « fréquenté ».
1 (1546). Vx. Solennel, éclatant.
1 Je n'ajouterai rien aux célèbres témoignages qu'elle (la voix publique) vous rend.
Corneille, Épître de Pompée.
2 Un bruit vient (…) à répandre à ma cour
Le célèbre mépris qu'elle fait de l'amour;
On publie en tous lieux que (…)
Molière, la Princesse d'Élide, I, 1.
2 (1636). Mod. Très connu, dont la réputation est répandue partout. Fameux, glorieux, historique, illustre, immortel, légendaire, notoire, renommé, réputé; célébrité. REM. Célèbre dit moins que glorieux ou immortel (→ ci-dessous, cit. 7); il s'emploie en parlant des contemporains, à la différence de historique et légendaire; mais il suppose une grande notoriété, et est donc plus fort que connu, notoire, renommé et réputé.Porter un nom célèbre. || Auteur, personnage célèbre dans le monde entier. || Être célèbre par ses actions, son talent. || Célèbre pour son courage. || Une ville célèbre pour ses musées (ou par ses musées). || Se rendre célèbre. || Devenir célèbre. || Adage, apophtegme, mot célèbre. || Annales célèbres. || Événement célèbre. || Lieu célèbre. || Les amours célèbres.
3 Il invoque à la fin le dieu dont les travaux
Sont si célèbres dans le monde :
« Hercule, lui dit-il, aide-moi (…) »
La Fontaine, Fables, VI, 18.
4 (La Victoire) Amante de Louis, suivra partout ses pas.
Ses lauriers nous rendront célèbres dans l'histoire.
La Fontaine, Fables, VII, 18.
5 Son nom (celui d'Ulysse) fut célèbre dans toute la Grèce et dans toute l'Asie par sa valeur dans les combats et plus encore par sa sagesse dans les conseils.
Fénelon, Télémaque, I, p. 4.
6 (…) les ouvrages célèbres dès le début gardent longtemps leur réputation et sont estimés encore après être devenus inintelligibles.
France, le Jardin d'Épicure, p. 173.
7 Le 3 février, il (Mirabeau) fit imprimer sa réponse. Elle est plus que célèbre : elle est immortelle.
Louis Barthou, Mirabeau, p. 141.
8 Mettre à vos pieds ce gage — indigne — d'un amour
Égal à toutes les flammes les plus célèbres
Qui des grands cœurs aient fait resplendir les ténèbres.
Verlaine, Fêtes galantes, « Lettre ».
REM. En épithète, célèbre s'emploie plus rarement avant le nom. Un célèbre homme d'État a dit… Un très célèbre écrivain. || « Le célèbre moulin de la Galette » (Ponson du Terrail, in T. L. F.).
(En mauvaise part). || Il s'est rendu célèbre par son étourderie, son ineptie. || Date tristement célèbre.REM. Ce type d'emploi n'est guère possible si la dépréciation n'est pas explicite (adverbe, etc.); on ne dirait guère, par exemple, les plus célèbres camps de concentration nazis.
CONTR. Ignoré, inconnu, obscur, oublié.
DÉR. Célébrissime.
HOM. Formes du v. célébrer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • célèbre — CÉLÈBRE. adj. des 2 g. Fameux, renommé. Un Auteur célèbre. Un lieu célèbre. Une célèbre Université. Une action célèbre. Une célèbre assemblée. Un jour célèbre. Une Fête célèbre. Un homme célèbre par ses vertus, célèbre par ses crimes. Célèbre… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • celebre — CELEBRE. adj. de tout genre. Fameux, renommé, solemnel. Un Autheur celebre. un lieu celebre. une celebre Université. une action celebre. une celebre assemblée. un jour celebre. une feste celebre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • célebre — adjetivo 1. (antepuesto / pospuesto) Que es muy cono cido o famoso: El profesor explicó una célebre anécdota. Ésta es una actriz célebre …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • célébré — célébré, ée (sé lé bré, brée) part. passé. 1°   Solennisé. Fête célébrée avec beaucoup de pompe. 2°   Chanté, vanté. •   Événement célébré par les deux plus grands poëtes, BOSSUET Hist. I, 5 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • celebre — Celebre, Celebris, et hoc celebre …   Thresor de la langue françoyse

  • Célèbre — (franz., spr. ßelǟbr ), berühmt, feierlich …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Célèbre — (frz., spr. ßeläbr), berühmt, feierlich …   Kleines Konversations-Lexikon

  • celebre — / tʃɛlebre/ agg. [dal lat. celĕber bris bre, propr. frequentato, popoloso, affollato , quindi solenne, rinomato ]. 1. [che gode di grande notorietà: un c. cantante ; un avvenimento c. ] ▶◀ famoso, noto, popolare, rinomato, [di persona] di… …   Enciclopedia Italiana

  • célebre — ‘Famoso’. Su superlativo es celebérrimo (→ érrimo) …   Diccionario panhispánico de dudas

  • célebre — adj. 2 g. 1. Que tem grande fama. = AFAMADO, FAMOSO ≠ DESCONHECIDO 2. Que se distingue pelas suas qualidades ou feitos. = ILUSTRE, INSIGNE, NOTÁVEL 3.  [Informal] Que é fora do comum. = ESTRANHO, EXTRAVAGANTE, SINGULAR   ‣ Etimologia: latim… …   Dicionário da Língua Portuguesa


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.